CPF 2019 : c’est à vous de prendre le volant !

Bonne année! Et bonne formation surtout ! Ca commence plutôt bien avec 2019 qui annonce la révolution du CPF ou Compte Personnel de Formation ! Pas de panique, Nicework vous explique tout !
Compte Personnel de Formation : à vous de jouer !
V

ous êtes une entreprise ou un salarié et vous voulez y voir plus clair sur le nouveau CPF ? Pour vous on fait le tour et on fait le tri.

« 87% des salariés ne savent pas qu’ils ont un CPF ! »

Pour faire simple, la philosophie de cette réforme c’est que les gens prennent vraiment leur formation en main au lieu de tout laisser faire à l’employeur.

Mais on part de loin car 87% des salariés ne savent pas qu’ils ont un CPF (Compte Personnel de Formation) qui leur donne droit à des prises en charge pour de la formation.

Le point de vue des Responsable Ressources Humaines des PME

Les RH se disent : « Avec la Réforme on me dit qu’il y a moins d’argent ! je m’aperçois que j’ai beaucoup moins de fonds directs à utiliser qu’avant. Alors comment je finance mon Plan de Formation ? ».

Alors ce n’est pas vraiment exact puisqu’en terme de financement global au niveau national, c’est pareil, il n’y a pas de perte. Avec la montée en puissance du CPF, le but c’est que l’argent aille aux entreprises qui avant n’utilisaient pas du tout l’argent mutualisé pour leur propre Plan de formation.

« Le Plan de Développement des Compétences et le Plan de formation c’est un peu pareil, non ? Quelle est la différence ? »

Et bien le Plan de Développement de Compétences c’est le Plan de Formation auquel on ajoute d’autre moyens que les formations pures pour apprendre. Par exemple avec une forme de tutorat en situation de travail. Cela demande de mettre en place une organisation managériale où finalement le processus même du travail, va de temps-en-temps être dédié à acquérir de nouvelles compétences.

 

« On ne va pas apprendre à nager à quelqu’un qui ne voit pas l’intérêt de traverser la rivière »
(Catherine Fabre, Députée de la Gironde)

 

« Que dois-je faire, moi employeur, du CPF de mes salariés ? Est-ce que je m’y intéresse ? Je co-investis ? Comment ? Combien ? »

Le fondement du CPF c’est l’autonomie du salarié pour investir dans sa formation. Mais le co-investissement avec l’entreprise est essentiel car il va permettre le dialogue autour de la formation.

Le point de vue des salariés

« Les seules personnes qui sont formées sont toujours les personnes déjà qualifiées ou les cadres dans les gros groupes !»

C’est pas faux…, mais maintenant il y a le dispositif « Pro A » !

Mis en œuvre à l’initiative du salarié ou de l’entreprise, le dispositif « Pro-A » peut être mobilisé dans une optique d’évolution, réorientation professionnelle ou de co-construction de projets qualifiants entre salariés et employeurs.

La formation organisée au titre de « Pro-A » repose sur l’alternance entre formation théorique en centre de formation et activités professionnelles en entreprise, en lien avec la formation suivie.

Elle vise une qualification ou une certification : diplôme, titre à finalité professionnelle, certificat de qualification professionnelle (CQP), qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale de branche.

 

« Mon compteur CPF en EUROS. 500€ par an c’est pas le Pérou ! »

C’est pas faux, non plus ! Et en plus on fait face au dilemme :

« SE FORMER RÉGULIÈREMENT » VS. « LE GRAND SAUT DANS LE BAIN DES COMPÉTENCES »

« Est-ce que je dois plutôt thésauriser (= économiser comme un écureuil) et attendre d’avoir un peu plus de 500€ pour investir moi-même directement le moment venu, ou à l’inverse, j’ai plutôt intérêt à tout craquer régulièrement chaque année ? ». Tout dépend de votre projet ! C’est à vous de vous poser la question.

Vous pouvez par exemple financer chaque année une amélioration de vos compétences, comme par exemple de la formation en langues. Avec l’internationalisation des marchés la formation en anglais est par exemple un bon moyen d’obtenir de nouvelles responsabilités dans un service. De plus, la montée en compétence en anglais professionnel est un levier qui favorise une évolution de carrière à plus long terme.

Mais vous pouvez aussi attendre, faire grossir la cagnotte, et vous permettre de vous former, pourquoi pas, à d’autres métiers.

SAVE THE DATE : NOVEMBRE 2019

(pour l’Appli du CPF sur smartphone)

 Oui, vous avez bien lu ! Il va y avoir une Appli pour s’acheter de la formation !

Vous vous dites : « C’est censé être pratique, mais j’imagine que ça va pas marcher du premier coup !»

Elle va être intuitive, elle va ressembler aux applications qu’on a tous dans nos smartphones. Ce sera le rôle des OPCO (Opérateurs de compétences = le nouveau nom des OPCA) de conseiller et d’aider sur l’utilisation de l’Appli CPF.

Le changement c’est le glissement d’un rôle de collecteur vers un rôle de conseiller pour les salariés et les entreprises en termes d’ingénierie dans la pédagogie de la formation.

Si on part du constat actuel que la majorité des salariés n’est pas vraiment impliquée dans sa formation, on peut imaginer que cette application va surement faire un carton !

Articles associés

Leave a comment