Do you speak crocodile?

Bienvenue sur notre nouvelle rubrique : The Frenchglish Chronicles ! Ici, nous évoquerons avec humour les grands moments de solitude qui peuplent votre existence linguistique ! Pas encore tout-à-fait anglais mais plus vraiment français, voilà notre définition du Frenchglish, dialecte inconnu que parlent pourtant beaucoup de nos compatriotes...et peut-être même vous...? Qui sait ?
The Frenchglish Chronicles
B

ienvenue sur notre nouvelle rubrique : The Frenchglish Chronicles ! Ici, nous évoquerons avec humour les grands moments de solitude qui peuplent votre existence linguistique ! Pas encore tout-à-fait anglais mais plus vraiment français, voilà notre définition du Frenchglish, dialecte inconnu que parlent pourtant beaucoup de nos compatriotes…et peut-être même vous…? Qui sait ?

Do you speak crocodile ?

Lundi matin, tout est tranquille. Vous buvez tranquillement votre petit café en checkant vos emails. John votre collaborateur américain vous a encore envoyé des demandes de prix. Pas de problèmes, vous y répondez fissa et puis Google Translator est votre meilleur ami. On corrige quelques fautes et hop, email envoyé. Il vous reste encore un peu de répit avant que John ne se réveille.. finalement, travailler à l’international a ses avantages.

Sauf que… vous n’aviez pas anticipé la venue précipitée de votre boss dans votre bureau. Il est tout rouge, on dirait qu’il a chaud. Une petite angoisse intérieure commence à vous submerger.
«Que me veut-il ? Que se passe t’il…?» Vous commencez à passer en revue tous les derniers devis envoyés mais non, vous ne voyez pas….
Tout-à-coup, votre boss vous explique :
Nous avons un petit changement pour la prochaine présentation à Boston… Il faut un représentant Europe pour accompagner John. Suite à notre dernier entretien, j’ai compris que vous vouliez plus vous investir. Vous êtes un homme de terrain, je sais que le challenge ne vous fait pas peur. Grâce à ce voyage à Boston, vous allez prendre la hauteur que vous méritez…

Tout à coup, vous n’entendez plus rien. Vos yeux commencent à sortir de leurs orbites, votre gorge se dessèche et vous hésitez entre fuir en courant ou sauterpar la fenêtre. Quoi ? Une présentation ? A l’oral.. ? La semaine prochaine ? Devant 75 personnes ? Et en plus il faut aller à Boston, vous qui avez toujours eu peur en avion ? Et tout ça en anglais ? Euh…. vous n’avez même pas le temps de répondre que l’agence de voyage vous confirme déjà vos billets par email….

Mais qu’est ce qui est train de disparaître sous vos pieds ? Ah oui, c’est votre fameuse zone de confort. Gloups…
Après une semaine d’insomnie, de café noir, de fiches imprimées et de révisions douteuses, vous n’êtes pas prêt. Face à l’assemblée de clients, vous transpirez.
Vous regardez John plaisanter et enchaîner les slides avec une simplicité effrontée.
Puis, c’est votre tour. Vous avancez tel un condamné sur l’échaffaut. Et là le trou noir, ou du moins ce qui s’en approche le plus. Vous balbutiez les premières phrases et votre auditoire sourit. Vous reprenez un peu de poil de la bête et enchaînez sur la démonstration du produit. Tout fonctionne, votre coeur reprend un rythme cardiaque normal. Puis, les questions du public s’enchaînent. Comment ? Mais personne n’articule ou je rêve? Qu’est ce qu’il a dit ? Mais ils parlent la bouche pleine ou quoi ? Vous regardez John avec un air vitreux.
John avec son flegme légendaire arrive à la rescousse, pire encore, il en profite pour faire quelques blagues. Ah ces frenchis… Eclats de rire dans l’auditoire.

Vous riez aussi, enfin vous hurlez surtout intérieurement….Aidez-moi, je veux sortir d’ici….
Ouf, vous voilà de retour. Vous retrouvez le moelleux de votre zone de confort….cela vous avait manqué, einh ? Jusqu’au nouveau coup de fil de votre boss, encore un lundi matin, décidement !
John m’a tout dit ! Ils vous ont adoré ! Bravo, je suis content.
– Oh oui, oui, dîtes vous avec une fausse modestie. La présentation s’est très bien passé et…
– C’est pour ça que vous allez le remplacer pour la prochaine cession. Vous avez vos vaccins à jour ? Vous connaissez Sydney? Ca tombe bien, il vous reste 2 semaines pour….
– … un coaching en anglais, boss ? On ne sait jamais si me perd dans la jungle face à des gros insectes ou des crocodiles, il faudra bien que je leur demande mon chemin !

Vous vous êtes reconnus ?

Vous aussi, vous êtes tétanisés par les présentations orales ? Pas de panique! Nicework est là pour vous aider! Découvrez sans attendre the meeting sailor pour être à l’aise dans vos présentations orales !

meeting-sailor-niceworkformation

Articles associés